Témoignages

JOANE TREMBLAY – REBIRTHING PAR WEBCAM


J’ai découvert les bienfaits du rebirth il y a plusieurs années alors que j’ai fait l’atelier à Coeur ouvert à l’âge de 38 ans. Étant professeure de yoga, je connaissais déjà plusieurs techniques de respiration mais je n’avais jamais expérimenté le rebirth. Ce fût pour moi la découverte de la plus puissante technique - bien que tellement simple – pour me libérer de mon stress, de mes blessures et mes émotions profondément emprisonnés depuis beaucoup trop longtemps dans mon corps et mon esprit. Alors que j’étais épuisée énergétiquement, le fait de libérer mon stress profond a permis à mon énergie de recommencer à mieux circuler dans mon corps et cela m’a vraiment réénergisée à un point que je n’en revenais pas!
Au fil des années, j’ai rebirthé plusieurs fois en groupes, notamment dans des cours de leadership transformationnel et autres journées ateliers avec rebirth. À un moment, j’ai commence à rebirther en privé avec Duart car je voulais aller plus loin dans mes rebirths et être avec un rebirther expérimenté me permettait cela. Duart a une présence totale, il médite depuis plus de 40 ans et nous emmène dans un espace conscient.
Dernièrement, je vis une période difficile émotionnellement. Je vis des difficultés dans ma relation amoureuse après 6 ans dont 3 ans de cohabitation. Une famille reconstituée avec 5 adolescents (4 garçons et 1 fille) est plus difficile pour moi que je ne le croyais. De plus,  je trouve difficile de vivre le passage à l’âge adulte de mon fils et cela me cause des inquiétudes auxquelles je ne m’attendais pas. Pour ajouter, j’ai aussi des difficultés financières qui me font vivre du stress intense depuis plus de deux ans déjà. J’ai alors commence à avoir toutes sortes de bobos physiques qui sortaient et je sais par expérience directe que c’est bien souvent énormément de stress “stucké” en moi qui ne sait pas comment sortir. Quand je rebirthe, je me libère chaque fois d’une quantité de stress rapidement et de façon sécuritaire et sans médicaments; ce que je préfère largement.
Ainsi, comme Duart et Lyse étaient dans une autre province à ce moment-là, j’ai accepté d’expérimenter le REBIRTH PAR WEBCAM. J’ai été surprise car je me demandais si j’allais avoir d’aussi bons résultats à distance et je peux dire que oui, mon rebirth m’a fait beaucoup de bien. Depuis, j’ai reconnecté avec la respiration et je pense à respire profondément plus souvent durant mes journées et cela a un impact positif sur mon énergie. Je vais assurément en refaire par webcam et je le recommande à tous sans hésiter.

 

 

Contact Lyse  :  Cell 514-794-2046

Catherine Guay: ma première expérience de rebirth avec la webcam
Après mon premier rebirth, et même pendant je crois, j’ai su que je venais de découvrir un truc fort, un outil super puissant qui me supporterait dans l’avenir à me défaire de mes angoisses, parfois même celles dont je n’étais pas consciente et qui pourtant, avaient de gros impacts sur ma vie. J’ai donc poursuivi avec la technique, en faisant des rebirths en privé avec Duart Maclean, et même en l’assistant une fois. Ce fût ma première expérience de rebirth avec la webcam. Duart ne pouvant se déplacer chez la personne en question, il m’a proposé d’être sur place avec elle, et de l’assister pendant que lui serait présent par webcam. La session s’est déroulée à merveille et a été particulièrement puissante, malgré mon appréhension que la webcam crée une distance.
Par la suite, j’ai eu l’occasion de participer à une école de rebirth dans laquelle nous “échangions” un rebirth par semaine avec un autre participant. Étant donné la fréquence élevée des rebirths, nous avons aussi testé les sessions à distance. J’ai été encore une fois surprise de constater la proximité, malgré la distance. La webcam a permis de simplifier grandement la logistique, et ainsi de donner accès plus facilement au rebirth, ce qui a été très apprécié étant donné nos vies bien remplies.
Dans mon cas, le fait d’être accompagnée virtuellement m’a parfois permis d’être plus responsable par rapport à ma respiration, de sentir que j’avais mon rôle, tout en me sentant en sécurité et supportée. J’étais aussi peut-être un peu moins timide d’exprimer ce que je ressentais, aussi étrange que cela puisse paraître. En terme de responsabilité, j’ai aimé préparer moi-même l’espace où j’allais respirer, en allumant une chandelle, en m’assurant que je serais confortable, et qu’une brise ventilait la pièce. Ce genre de rituel m’a permis de me sentir plus engagée dans le processus, plutôt que d’être prise en charge.
En terminant, je crois que le rebirth par webcam m’a tranquillement préparée à respirer seule, au bout évidemment d’un bon entraînement!
Je le recommande fortement!
Sylvie Rancourt

Je m’appelle Sylvie. J’ai 51 ans. Ma profession, infirmière. Je suis mariée et mère de 3 enfants. Je viens partager avec vous mon expérience de la pratique du rebirth (plus de 30 rebirth) et en tant qu’assistante lors de rebirth.

Avec la pratique du rebirth, j’ai réalisé la puissance que la respiration a sur ma vie. En respirant consciemment, nous activons notre mémoire cellulaire et en acceptant de sentir, les pensées négatives refoulées et les émotions sont ramenées à notre conscience et nous pouvons ainsi nous en libérer.

Le rebirth m’a permis de dépasser le jugement que j’avais sur mes pensées et mes émotions qui émergeaient. Maintenant, je suis consciente lorsque je contrôle et résiste à ce qui est là. Je m’abandonne et me donne la permission de sentir sans me juger. Aussitôt mon corps se détend, ma respiration devient facile, l’énergie circule et je ressens une chaleur et un bien-être.

J’ai pris conscience de mes patterns: culpabilité, vengeance, pattern de m’arranger toute seule, etc. Le rebirth a ramené à ma conscience le sentiment de solitude vécu dans mon enfance et ce malgré que je sois issue d’une famille de 12 enfants. Inconsciemment, j’avais alors décidé de compter que sur moi-même. Maintenant, je fais confiance et j’accepte davantage le support des gens autour de moi.

J’apprends à m’aimer et à m’accepter telle que je suis. Je me donne la permission de me faire plaisir, par exemple : m’acheter des fleurs. Je suis plus consciente des moments où je me culpabilise, me juge ou lorsque je blâme les autres, alors je change aussitôt ma pensée.

Au quotidien, je suis plus dans mon pouvoir personnel. Je respire mieux, j’ai augmenté mon niveau d’énergie et ma vitalité.

Assister lors d’un rebirth a augmenté ma confiance en moi. Les premières assistances, même si comme infirmière je suis habituellement à l’aise en relation d’aide, je me demandais si c’était correct ce que je disais ou si j’en faisais assez. Lorsque la personne résistait, je me disais que ça dépendait peut-être de moi. Maintenant, je suis mon intuition en étant présente à la personne. J’accepte que la personne soit rendue où elle est. Assister me procure la satisfaction de contribuer à l’atteinte des buts et objectifs que la personne s’est fixé et à créer ainsi la vie qu’elle désire.                          Sylvie Rancourt, infirmière & rebirtheure

Martin Lavallee:   Mon expérience du séminaire à Cœur Ouvert

Cela faisait déjà plusieurs années que j’avais besoin de comprendre qui j’étais profondément. Je me fuyais constamment. Je laissais la vie me mener, j’avais renoncé à avoir du contrôle sur ma vie. Pourtant, j’avais entrepris plusieurs démarches auprès de psychologues et d’autres intervenants pour mieux me connaitre, mais jamais je ne parvenais à atteindre mes émotions profondes, et à comprendre pour quelles raisons je laissais la vie me contrôler. Un matin, j’ai eu une très vive discussion avec ma blonde. Elle me disait ne plus pouvoir continuer avec moi. Je lui promettais de régler mes bibittes intérieures depuis longtemps, mais mes pas ne suivaient pas mes paroles. Je voulais changer mais je ne savais pas comment m’y prendre et je me sentais coupable de mon inaction, j’avais peur. J’ai quitté, en colère contre moi-même, me sentant impuissant et je suis revenu à la maison que bien plus tard. Au retour, j’ai ouvert machinalement mon ordinateur et je suis tombé sur le site du séminaire d’À Cœur Ouvert. J’y ai vu un signe et j’ai décidé de m’y inscrire sans réfléchir parce que j’ai senti que le timing était bon et que j’étais maintenant prêt à entreprendre une démarche sérieuse pour reprendre le contrôle de ma vie.

Mon expérience du séminaire À Cœur Ouvert a été pour moi l’occasion d’entreprendre une démarche de profonde connaissance de moi-même. Très rapidement, lors d’un exercice de méditation, je me suis mis à pleurer. J’ai connecté avec une souffrance qui remontait à ma jeunesse et j’ai compris dans mes tripes à quel point j’avais été abusé par les jeunes de mon quartier. Je l’ai toujours su mentalement, dans ma tête, mais je minimisais cette expérience parce que je m’étais organisé pour ne plus le vivre émotionnellement pour continuer normalement dans la vie. Je me rends compte aujourd’hui que cela me grugeait, que cela avait atteint profondément mon estime personnelle et la confiance que je pouvais avoir envers les autres. Cette souffrance refoulée est devenue soudainement bien vivante. J’ai pris conscience à quel point j’avais négligé la part des émotions dans ma vie, comment elles étaient responsables de ma façon d’envisager et de percevoir la vie en générale et de quelle façon elles s’exprimaient sous forme de « pattern » de comportements dont je n’étais même pas conscient. J’ai pris conscience de réflexes passif-agressif dans ma façon de communiquer avec les gens qui me sont proches et j’ai exploré quelques pistes qui pouvaient expliquer pourquoi j’avais développé ce type de comportement. J’ai commencé à ressentir que mes blessures du passé font en sorte que je perçois la vie comme une expérience difficile et compliquée qui affecte mes relations avec les autres et mon développement personnel. J’ai également pris conscience à quel point j’étais victime d’un profond pattern de désapprobation qui m’éloignait de ce que je voulais vraiment accomplir dans la vie. Je comprenais que je m’empêchais d’être ce que j’étais au profit de ce que les autres voulaient que je soi.

J’ai aussi réalisé beaucoup grâce à la technique du rebirth. J’ai senti beaucoup de souffrance à l’intérieur qui demandait à être libérée.  J’ai laissé aller beaucoup de stress et de colère durant cette expérience. Je ne sais pas encore tout ce qui occasionne tout ce stress car je n’ai pas pu identifier complètement la source possible de tout ce négatif accumulé en moi mais, en bout de ligne, je ne crois pas que c’est très important. Ce qui est plus important c’est la sensation de profonde relaxation et le sentiment de profonde gratitude qui suit le processus de rebirth. Un sentiment d’être débarrassé d’un lourd poids de négativité et de souffrance, de devenir plus léger, plus confiant.  Dans l’atelier À Cœur Ouvert j’ai fait l’expérience d’une atmosphère propice à l’ouverture de soi et j’ai aussi réalisé qu’il était possible de s’exprimer dans un cadre exempt de jugements.

Depuis l’atelier je me sens plus énergisé, plus confiant, moins stressé. J’ai l’impression d’être davantage supporté par la vie,  moins en combat, ce qui me rend plus disponible. Je suis moins enclin à la procrastination. J’ai pris conscience de l’importance de tourner sa vie vers l’action et d’adopter des comportements plus sains. Par le fait même, j’ai beaucoup ralenti ma consommation d’alcool.  Je suis beaucoup plus confiant dans mes propres capacités et je réalise que le fait d’avoir davantage confiance en moi fait en sorte que j’attire la confiance des autres, leur amour et leur soutien. J’ai compris que pour bien réussir ma vie, il est nécessaire que je projette maintenant une image authentique et positive de moi-même.